Espace membre

Illustration: Les Français réticents aux actions

31
juil.
2017

Les Français réticents aux actions

Mais pourquoi diable les Français sont-ils allergiques au placement en actions ? L’autorité des marchés financiers (AMF) s’est penchée sur leurs réticences… Pour éventuellement y remédier.


Après l'ère de « l'ennemi, c'est la finance », l'enjeu est semble-t-il, aujourd'hui, de détourner les Français de la « rente immobilière » pour les diriger vers une épargne considérée comme plus productive, en d'autres termes les actions. « Alors même que les besoins de constituer une épargne longue sont de plus en plus forts (anticipation de la retraite, dépendance, etc.), les placements en actions, qui constituent un choix avisé d'investissement long-terme, sont encore largement déconsidérés par les épargnants », souligne l'AMF.

Mais les épargnants, habitués à se contenter des placements dits sûrs, ne sont pas prêts à changer de cap.

Certes, selon l'enquête annuelle de Kantar TNS*, le taux de détention d'actions en direct et de placements collectifs a augmenté depuis un an. Mais cette augmentation est légère et elle intervient alors que ce taux était en baisse depuis plusieurs années.

Les Français restent donc majoritairement rétifs à l'investissement en actions. L'AMF a mené des entretiens auprès de 18 épargnants âgés de 30 à 45 ans pour mieux comprendre leurs freins psychologiques.

1. Les épargnants surestiment les risques

Selon l'AMF, les épargnants sont averses au risque et surestiment les risques extrêmes de pertes. Elle remarque aussi que les dernières crises boursières et financières suscitent un surcroît de méfiance. En outre, les Français ne croient pas à la supériorité des placements en actions sur le long terme.

Or, l'AMF a calculé le rendement moyen de placements diversifiés en actions internationales constitués progressivement au moyen de versements mensuels.

Il ressort de ces calculs sur la période allant de janvier 1988 à février 2017 que le rendement annualisé de ces placements progressifs diversifiés a été, en moyenne, de 5,3 % sur 20 ans, avant frais et fiscalité. Un bon argument, mais comme le rappelle l'AMF dans d'autres documents d'information pour le grand public, « les performances passées ne préjugent pas des performances futures ».

2. Ils pensent que l'épargne est bloquée

« Les sommes investies restent disponibles en cas de nécessité », rappelle l'AMF. C'est vrai car les valeurs mobilières sont particulièrement liquides. Reste que pouvoir retirer de l'argent à tout moment ou presque ne signifie pas que ces retraits sont sans risques. Si la vente de titres ou de parts de FCP s'effectue à un moment défavorable, l'épargnant peut certes toujours disposer de son argent mais il se verra contraint de prendre ses pertes.

Par ailleurs, pour échapper à une fiscalité actuellement dissuasive sur les valeurs mobilières, l'épargne en action est souvent placée via un contrat d'assurance-vie, un PEA ou PEA-PME. Dans le cadre du PEA ou de son petit frère pour PME, les retraits entraînent la clôture du plan si celui-ci a moins de huit ans. S'il a plus de huit ans, ces retraits ne provoquent plus la clôture mais interdisent de nouveaux versements. En termes de souplesse, on a vu mieux.

3. Ils croient qu'il faut disposer de grosses sommes et être expert

« Il est possible en pratique d'épargner régulièrement, avec de très petits montants, sur des fonds diversifiés en actions », rappelle l'AMF. En outre, les placements collectifs diversifiés (fonds et SICAV), gérés par des professionnels, offrent des solutions « clé en main » aux épargnants n'ayant ni le temps ni les connaissances pour investir eux-mêmes sur les marchés financiers.

« Dire que les actions offrent de bonnes garanties sur le long terme, sans pour autant cacher leur risque, est un exercice périlleux. Pour être crédible, le discours  pédagogique doit être solide et prudent », conclut l'AMF.

* Enquête annuelle, menée par voie postale. Plus de 12.000 Français de 15 ans et plus sont interrogés sur leur détention de produits financiers.

(Les Echos, Marie-Christine Sonkin, 17 juillet 2017)


NDLR :
Allergiques au placement en actions, les français plébiscitent au contraire l’investissement immobilier pour son côté sécurisant et la possibilité d'investir à crédit. Le Groupe Réside Études, expert dans ce domaine, propose jusqu’à 4,25 % de revenus locatifs garantis et protège les investisseurs de tous les risques avec des loyers versés régulièrement. Il gère plus de 27 000 logements dans des résidences avec services de grande qualité, situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement.

Dernières actualités
Illustration: Nouveauté : la résidence services seniors Les Rives du Bassin à Mèze (34)

16
oct.
2017

La résidence Les Rives du Bassin : découvrez cet investissement immobilier locatif en résidence avec services pour seniors.

Lire la suite

Illustration: La nouvelle fiscalité, placement par placement

12
oct.
2017

Intérêts, dividendes et plus-values boursières seront désormais soumis à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%. Cette nouvelle fiscalité s’applique sur de nombreux placements :...

Lire la suite

Illustration: Faut-il investir dans une résidence étudiante ?

09
oct.
2017

Percevoir des revenus réguliers et garantis, s’affranchir des embarras de la gestion et récupérer la taxe sur la valeur ajoutée?: à n’en pas douter, investir dans une résidence étudiante a...

Lire la suite

Voir toutes les actualités

10 raisons d'investir avec Réside Études

  • Je dispose d'un investissement "clé en main"
  • Je dispose d'un revenu régulier sur le long terme
  • Je bénéficie d'un cadre fiscal très favorable

Découvrez les 10 raisons d'investir

Contactez-nous

Vous avez une question ?
Vous souhaitez plus d'informations ?

Contactez un conseiller au 01 53 23 25 95

Du lundi au jeudi : 9h30 - 18h45
et le vendredi : 9h30 - 18h15

Notre concept
LE MARCHÉ SECONDAIRE DU GROUPE RESIDE-ÉTUDES

1pierre2coups, la marque du Groupe Réside Etudes qui propose aux investisseurs

des produits immobiliers déjà en exploitation.

Espace membre

Le groupe Réside Études

Notre mission ? Réunir les meilleurs savoir-faire pour construire, valoriser et préserver votre patrimoine.

Par notre double métier de promoteur et de gestionnaire exploitant, nous vous proposons différents types d'investissements clé en main en résidences locatives gérées et vous garantissons une qualité et un encadrement privilégié. Que ce soit en résidences étudiantes, en résidences pour séniors ou en résidences de tourisme et d'affaires, nous vous assurons un investissement locatif sûr et pérenne.