AirBnB : est-ce encore rentable de louer en saisonnier ?

AirBnB : est-ce encore rentable de louer en saisonnier ?
Vendredi 16 mars 2018


L'étau s'est resserré ces derniers mois sur la location meublée touristique de courte durée. L'activité est-elle encore rentable ?

Surtaxe d'habitation sur les résidences secondaires à Paris, Nice, Bordeaux, multiplication des démarches administratives pour louer son logement via AirBnB ou d'autres plates-formes... Entre le durcissement des règles encadrant la location touristique de courte durée et le renforcement de la pression fiscale, certains propriétaires sont tentés de s'orienter vers la location longue durée. La location saisonnière est-elle encore rentable ?

Le seuil de 120 nuits

Mais dès que le seuil de 120 nuits par an est dépassé, il est alors considéré que vous louez une résidence secondaire comme hébergement de tourisme et les choses se compliquent. Dans cette situation, il est important de bien comprendre la réglementation qui s'applique à la location saisonnière dans la ville où se trouve votre logement, car elle joue beaucoup sur son potentiel de rentabilité.

Les villes de plus de 200 000 habitants

Plusieurs cas de figure se présentent. Dans certaines les villes de plus de 200 000 habitants et les communes limitrophes de la capitale, un numéro d'enregistrement peut être imposé pour tous les meublés touristiques. Le numéro délivré doit obligatoirement figurer dans toutes les annonces.

Les mairies peuvent en outre exiger une autorisation de changement d'usage, pour que le logement puisse être loué en toute légalité. La situation se corse si votre logement est à Paris, Bordeaux ou dans l'hypercentre de Lyon. Non seulement l'obtention de ce changement d'usage n'est pas toujours chose aisée, mais vous devrez en plus respecter des règles de compensation dont le coût élevé pèse sur la rentabilité du logement.

De lourdes amendes

Contrevenir à ces règles expose le propriétaire à une  amende pouvant atteindre 50 000 euros par logement et une astreinte d'un montant maximal de 1 000 euros par jour et par mètre carré jusqu'à régularisation. S'il passe par une agence ou une plate-forme Internet, le bailleur doit déclarer sur l'honneur qu'il a obtenu ce changement d'usage.

Des frais de gestion élevés

Dans tous les cas, il n'est pas réaliste de calculer combien la location de courte durée vous rapportera par semaine et multiplier ce chiffre par 52 semaines par an. Car très peu de bailleurs arrivent à louer leur logement 100 % du temps. Et il ne faut pas minimiser les charges de gestion courante (check in, check out, nettoyage, casse de matériel etc.). Elles peuvent être déléguées, mais coûtent dans ce cas entre 20 et 25 % de la location.

Stratégie de l'alternance

Pour maximiser ses revenus, une bonne option peut consister à alterner les différents types de locations meublées : de moyenne et longue durée, en location saisonnière et en résidence services pour étudiants ou seniors. Pour optimiser leurs revenus avec la location saisonnière et rester en règle, les bailleurs doivent donc plus que jamais diversifier leur investissement et faire preuve d'inventivité.

(Les Echos, Hélène Dupuy, 8 mars 2018)


NDLR :
Afin d’éviter les contraintes de la location saisonnière, mieux vaut privilégier l’investissement locatif en résidence services. Le Groupe Réside Études propose un investissement sûr puisqu’il offre jusqu’à 4,25 % HT/HT (1) de revenus locatifs garantis et protège parfaitement les investisseurs de tous les risques, les loyers étant versés régulièrement. Il propose des résidences avec services de grande qualité situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement. Avec 29 ans d’expertise, le Groupe Réside Études gère plus de 31 000 logements et plus de 21 000 investisseurs privés lui font déjà confiance.


(1) Taux proposé au 01/03/2018, selon les stocks disponibles. Revenus nets de charges d’entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par le Groupe Réside Études et ses filiales, hors impôts fonciers et taxe d’ordures ménagères, et dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP).



Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.