Comment financer son investissement locatif ?

Comment financer son investissement locatif ?
Vendredi 23 février 2018

Les taux sont bas, les banques enclines à financer les projets immobiliers. Il est tentant de profiter de cette conjoncture favorable pour se constituer un patrimoine à crédit. Nos conseils pour dénicher un crédit par cher.

Emprunter est un point de passage obligé si vous réalisez un investissement immobilier locatif, sauf à disposer des liquidités nécessaires mais cela est rare. Pour réussir son investissement locatif, optimiser le financement est aussi important que maximiser les réductions d’impôt.

Prêt amortissable ou in fine : tout dépend de vos revenus

Si vous procédez à votre premier investissement immobilier locatif, on vous proposera sans doute un prêt amortissable classique. La logique veut que l’on utilise ses loyers pour rembourser le capital et les intérêts, mois après mois. Un prêt in fine (remboursement du capital au terme), peut se justifier si vous touchez d’autres revenus fonciers, auxquels vous pourrez imputer une part des intérêts du nouveau crédit immobilier afin de réduire vos impôts et d’augmenter la rentabilité locative.

Taux d’intérêt : 0,1 à 0,2 point de plus que pour un prêt classique

Les taux pour les investissements immobiliers locatifs amortissables sont aussi bas que ceux consentis pour l’acquisition d’une résidence d’usage. Début 2018, un ménage obtient un taux de 0,60% sur sept ans en justifiant de 70 000 euros de revenus et d’un apport de 10% du montant de la transaction, frais de notaire et de garantie compris. S’il étale ce prêt sur quinze ans, le taux augmente peu, à 1,10 %. Pas la peine de se serrer la ceinture pour rembourser au plus vite.

Assurance-crédit : vous pouvez faire l’économie de certaines garanties

Sur un prêt locatif, votre couverture se réduit souvent aux risques décès et perte totale et irréversible d’autonomie (DC-PTIA). N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour vos contrats d’assurance, les banques étant obligées d’accepter un contrat autre que celui qu’elles proposent. Noter que depuis le 1er janvier 2018, l’assurance emprunteur de tous les crédits en cours peut être résiliée annuellement à condition que la nouvelle assurance propose des garanties équivalentes.

Taux d’endettement : seuls 70% des loyers sont pris en compte

Une mensualité d’emprunt immobilier ne doit pas représenter plus du tiers des revenus mensuels de l’emprunteur, mais ce ratio augmente pour les clients les plus aisés. La plupart du temps, les loyers attendus de l’opération sont intégrés à hauteur de 70% dans vos revenus. Une mesure de prudence face à d’éventuels imprévus : impayés, travaux…

(Le Revenu, Aline Fauvarque, 13 février 2018)


NDLR :
Le Groupe Réside Études propose un investissement sûr puisqu’il offre jusqu’à 4,25 % HT/HT (1) de revenus locatifs garantis et protège parfaitement les investisseurs de tous les risques, les loyers étant versés régulièrement. Il propose des résidences avec services de grande qualité situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement. Avec 29 ans d’expertise, le Groupe Réside Études gère plus de 31 000 logements et plus de 21 000 investisseurs privés lui font déjà confiance.


(1) Taux proposé au 01/02/2018, selon les stocks disponibles. Revenus nets de charges d’entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par le Groupe Réside Études et ses filiales, hors impôts fonciers et taxe d’ordures ménagères, et dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP).




Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.