Crédit immobilier : pour emprunter, mieux vaut être en couple

Crédit immobilier : pour emprunter, mieux vaut être en couple
Vendredi 23 février 2018

Dans le cadre d'un emprunt immobilier, les couples, pour peu qu'ils disposent tous les deux d'un CDI et de revenus confortables, sont privilégiés par les banques au détriment des célibataires qui supportent seuls le risque.

Comme pour la Saint-Valentin, il ne fait pas forcément bon être célibataires en matière de crédit immobilier. Près de 70% des emprunteurs du courtier en crédit immobilier VousFinancer vivent en couple. Logique: lorsqu'il y a deux emprunteurs, le risque de perte d'emploi et donc de non-remboursement du crédit est bien moindre, ce qui sécurise davantage le projet aux yeux des banques.

Par ailleurs, qui dit plusieurs emprunteurs dit apport personnel plus élevé, ce qui ne peut que satisfaire la banque. « À deux, les revenus sont plus élevés, ce qui permet d'avoir une plus grande capacité d'emprunt et donc d'accéder plus facilement à la propriété alors qu'un seul salaire n'est pas toujours suffisant », explique Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer.

Près de deux tiers des emprunteurs du courtier gagnent moins de 2 000 euros par mois alors que 80% des couples disposent de revenus nets mensuels supérieurs à 2000 euros. Les écarts de revenus ou de reste-à-vivre (la somme qu'il reste une fois la mensualité de prêt payée) sont proportionnellement plus élevés pour les célibataires que ceux exigés pour les couples. Ainsi, dans une banque, un célibataire doit disposer d'un minimum de 20 000 euros de revenus nets par an pour obtenir un crédit, contre 35 000 euros pour un couple (soit 17 500 euros par tête). Même constat pour le reste-à-vivre qui doit être au minimum de 700 euros pour une personne seule et de 800 euros pour un couple (soit 400 euros par tête).

Les « chouchous » des banques

Même si l'un des deux membres du couple ne dispose pas d'un CDI, la porte n'est pas complètement fermée à l'obtention d'un crédit immobilier. La capacité d'endettement est certes calculée sur les revenus du CDI mais pour déterminer le reste-à-vivre, la banque se base sur les revenus du CDD et du CDI. Ce qui facilite l'obtention du crédit. Pas de doute : les couples restent privilégiés par les banques pour l'obtention d'un crédit immobilier. Et particulièrement pour bénéficier des meilleurs taux d'emprunt : dans le baromètre Vousfinancer des « Chouchous des banques » publié début février, 12 profils sur les 14 qui ont obtenu les taux les plus bas sont des couples car leurs revenus dépassent plus facilement les 5 000 € à deux, voire 8 000 € à deux.

(Le Revenu, Aline Fauvarque, 13 février 2018)



Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.