Depuis la crise, l’immobilier ringardise les autres placements.

Depuis la crise, l’immobilier ringardise les autres placements.
Vendredi 7 septembre 2012

La pierre a toujours occupé une part importante dans le patrimoine des Français. Immobilier, sécurité… Dans la tête des Français, les deux vont de plus en plus de pair. Pour les investisseurs, cela reste le placement qui résiste le mieux à la crise.

En vue de compléter les systèmes de retraite par redistribution, l’épargne individuelle a été encouragée. La peur de l’avenir a fait le reste « L’Allemagne, où les retraites sont moins remises en cause, est le pays européen où les gens possèdent le moins leur habitation », relève un fin connaisseur du secteur.  Ce n’est sans doute pas un hasard.

Peu à peu, la pierre a fait de l’ombre aux autres placements financiers. L’Insee relève ainsi qu’entre 2004 et 2010, « la part des ménages métropolitains possédant un patrimoine immobilier s’est plus accrue que celle des détenteurs d’un patrimoine financier ». Ce sentiment de défiance a touché la Bourse en premier. Dès 2001. Avec l’éclatement de la bulle internet et la ruine de centaines de petits porteurs. Avant d’aller crescendo à mesure que s’amplifiait la crise financière entamée en 2008.

…Aujourd’hui les marchés boursiers ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes : le CAC 40 qui caracolait à près de 7 000 points en septembre 2000 évolue autour de 3 000 points. Les niveaux de valorisations sont certes attrayants (rendement des actions supérieur à l’inflation, price to book inférieur à la moyenne historique…). Mais la méfiance s’est ancrée dans les esprits.  Sans doute pour un bon moment.

…Le secret de la bonne santé de l’immobilier est bien connu : structurellement, la demande reste largement supérieure à l’offre. Selon certaines estimations, il faudrait construire 470 000 logements neufs, au bas mot, d’ici à 2020, pour satisfaire les besoins. Le Nouvel Observateur – Marjorie Cessac – 23 Août 2012)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.