DPE : LE VRAI COÛT DE L’ANCIEN POUR LES INVESTISSEURS EN IMMOBILIER LOCATIF

DPE : LE VRAI COÛT DE L’ANCIEN POUR LES INVESTISSEURS EN IMMOBILIER LOCATIF
Mardi 27 septembre 2022

Premiers impactés par l’audit de performance énergétique, les bailleurs de logements anciens vont voir celui-ci peser de plus en plus lourd sur la rentabilité de leur investissement…

_____

LA BRÈVE RÉSIDE ÉTUDES

Mis à jour le 27.09.2022 à 9H

_____

À l’orée de l’automne, le froid ne menace pas seulement la fréquentation des terrasses de cafés…

Émanation de la loi « Climat et résilience » de 2021, le diagnostic de performance énergétique (DPE) est effectif depuis ce 1er septembre sur le marché immobilier(1)

Visant à éradiquer les « passoires thermiques », le texte va progressivement durcir les conditions dans lesquelles un logement ancien peut être vendu voire loué.

Concrètement, l’étiquette notant les biens de A à G en fonction de leur consommation d’énergie et de leur niveau d’émission de gaz à effet de serre est devenue un véritable couperet pour les bailleurs.

Selon l’Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE), se sont en effet plus de 5 millions de résidences principales qui sont classées F ou G (2)

Désormais obligatoire en cas de vente, le DPE impactera bientôt la capacité même des bailleurs à louer leur bien.

Au 1er janvier 2023, les 90.000 logements dépassant une consommation de 450 kilowattheures (kWh) par m2 seront ainsi interdits à la location. Et cette exclusion s’étendra progressivement des plus aux moins énergivores, jusqu’à ceux classés E en 2034(3), afin d’inciter leurs propriétaires à les rénover.

Bien qu’il concerne tout autant les maisons individuelles que les appartements, le DPE peut néanmoins s’avérer plus problématique dans le cas d’un immeuble. Tous les bailleurs ne disposant pas forcément de la même capacité financière, les délais de réalisation des travaux de rénovation pourront en effet pénaliser ceux d’entre eux changeant de locataire ou souhaitant se séparer de leur bien.

Afin de s’épargner des travaux de rénovation au coût estimé de 200 et 450 €/m2 (4), de plus en plus de propriétaires préfèrent même vendre leur bien en acceptant une décote. La FNAIM constate ainsi une augmentation de la proportion des plus mauvaises étiquettes (F & G) sur le marché.

Malgré la pénurie structurelle de logements, ces biens ne trouveront pas facilement preneur compte tenu du renchérissement du coût de l’énergie… Déjà très demandés, les investisseurs vont encore plus s’orienter vers les biens neufs ou récents, bénéficiant d’une « valeur verte » de plus en plus recherchée.

_________

#labreveresideetudes

#investiravecresideetudes

#performanceenergetique

#DPE

#immobilierneuf

#valeurverte

#residencesservices

#immobiliergere

#residencesgerees

#immobilierlocatif

#LMNP

#investissementimmobilier

#investissementlocatif

_____

Régulièrement, RE´SIDE E´TUDES promeut l’investissement locatif en résidences services ou profite d’un point d’actualité pour ouvrir le débat et informer ses clients et prospects investisseurs.

Ces brèves et articles ne constituent pas forcément l’expression ou le reflet des positions ou opinions propres de l’entreprise.

_____


Pour aller plus loin :

  • Article « Les investisseurs immobiliers sous pression face aux défis énergétiques » par Ludovic Clerima, paru sur le site LE MONDE le 22 avril 2022

https://www.lemonde.fr/argent/article/2022/04/22/les-investisseurs-immobiliers-sous-pression-face-aux-defis-energetiques_6123195_1657007.html

  • Article «Loueur en meublé non professionnel : et si vous misiez sur le statut gagnant !» paru sur notre blog investisseurs RÉSIDE ÉTUDES le 17 août 2022

https://www.reside-etudes-invest.com/actualites/loueur-en-meuble-non-professionnel-et-si-vous-misiez-sur-le-statut-gagnant-1013/

  • Article «Et si l’immobilier locatif neuf avait plus d’un atout dans son sac !» paru sur notre blog investisseurs RÉSIDE ÉTUDES le 22 juillet 2022

https://www.reside-etudes-invest.com/actualites/et-si-l-immobilier-locatif-neuf-avait-plus-d-un-atout-dans-son-sac-1009/

(1) Source : article «Immobilier : un an après, le nouveau DPE à peu près fiabilisé» par Elsa Dicharry dans LES ECHOS du 1er juillet 2022

https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/immobilier-un-an-apres-le-nouveau-dpe-a-peu-pres-fiabilise-1732564

(2) Source : article «Le nombre de passoires énergétiques en France dépasse les 5 millions de logements» publié sur le site BFM IMMO le 27 juillet 2022

(3) Source : article «Les investisseurs immobiliers sous pression face aux défis énergétiques» par Ludovic Clerima paru dans LE MONDE du 22 avril 2022

(4)Source : site TRAVAUX.COM


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Pour un investissement, contactez-nous

Vous souhaitez plus d’informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou faire un bilan patrimonial ? Contactez-nous !

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.