Immobilier: la location meublée, un atout fiscal

Immobilier: la location meublée, un atout fiscal
Mercredi 7 octobre 2015

Pour réduire votre imposition, il n'y a pas que le Pinel. Vous pouvez louer votre bien vous-même ou passer par un bail commercial, mais plusieurs précautions sont à prendre pour réussir votre investissement.

La défiscalisation immobilière ne s'arrête pas au dispositif Pinel. Vous pouvez aussi vous tourner vers la location meublée. Avant de vous lancer, posez-vous plusieurs questions: quelle fiscalité choisir pour cet investissement? Est-ce que je le gère seul? Ou faut-il opter pour un bail commercial?

Le choix de la fiscalité va conditionner le rendement de votre investissement pour plusieurs années. Deux options se présentent à vous: le LMNP (loueur en meublé non professionnel) et le Censi-Bouvard. Le LMNP vous permet de dégager des revenus très faiblement fiscalisés pendant une période comprise entre vingt et trente ans. Vous pouvez en effet déduire toutes les charges liées au bien, mais aussi la taxe foncière. 

Si vous avez souscrit un emprunt immobilier pour acquérir ce bien, vous avez également la possibilité d'ôter de vos revenus imposables les intérêts de remboursement et le montant de l'assurance emprunteur pendant toute la durée du prêt. 'La personne qui opte pour de l'amortissable le fait souvent dans l'optique de la retraite, pour se créer des revenus complémentaires', souligne Julien Rabier, directeur associé de l'Institut du patrimoine.


La gestion en direct nécessite d'y consacrer du temps
 
Si votre objectif est avant tout de réduire votre imposition, votre choix de régime fiscal peut se porter vers le Censi-Bouvard. La contrainte est de louer votre bien pendant neuf ans au minimum. Au cours de cette période, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt de 11 % du montant investi, dans la limite de 300 000 euros. Attention, car cet avantage est soumis au plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros par an et par foyer. 'C'est un peu comme du Pinel, mais avec un avantage fiscal moins élevé, compare Julien Rabier. En contrepartie, si vous optez pour un bail commercial, vous êtes assuré de percevoir vos loyers.'

Soit vous achetez un bien 'classique' que vous meublez avant de le louer, soit vous optez pour une résidence gérée avec un bail commercial, telle une résidence de services. Dans le second cas, vous passez par un gestionnaire qui s'occupe de tout : vous n'avez pas à gérer la vacance de votre bien, ni l'organisation de travaux. Autrement dit, vous n'avez pas à vous préoccuper de la gestion locative au quotidien.


Le choix de l'emplacement est essentiel

Comme pour tout achat immobilier, prenez en compte l'emplacement, la demande locale, l'activité économique, les écoles aux alentours... L'idéal est de réaliser cet investissement dans un environnement que vous connaissez bien. 'Rien ne remplace le coup d'oeil attentif que vous pouvez avoir à titre personnel sur l'emplacement', assure Hélène Feron-Poloni, avocate spécialisée dans la défense du patrimoine des particuliers pour le cabinet Lecoq- Vallon & Feron-Poloni. 


Investir dans une résidence étudiante

Vous n’avez pas les moyens d’acheter votre résidence principale ? Pourquoi  ne pas investir dans une résidence étudiante ? Le montant de votre crédit immobilier ne sera pas trop important, vous percevez vos loyers tous les mois et, sur une construction neuve, vous pouvez même récupérer la TVA. Dernier argument de poids : il y aura toujours des étudiants ! « Désormais, vous avez affaire aux gros acteurs du secteur. » prévient Me Hélène Feron-Poloni.

« Le marché secondaire est en train de s’organiser, contacte Philippe Mottura,directeur général de Barclays Diversification. 10% des LMNP que nous mettons en vente actuellement sont des reventes. » Une nouvelle donnée qui peut passer dans le choix de ce type d’investissement.


(L’Express – Adeline Lorence – 23 Septembre 2015)


NDLR : Le Groupe Réside Études propose des résidences avec services de grande qualité situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement. Le plus du Groupe est la garantie des revenus locatifs (4.25% en moyenne,  protégeant parfaitement les propriétaires de tous les risques: les loyers sont versés régulièrement conformément au bail de neuf ans signé avec le Groupe Réside Etudes et ses filiales. En fonction de la situation, l’investisseur peut choisir l’option amortissement ou Censi-Bouvard.


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.