Impôts 2018 : que devez-vous savoir ?

Impôts 2018 : que devez-vous savoir ?
Mercredi 04 avril 2018

Le barème de l'impôt sur le revenu

Les tranches d'imposition et le taux applicable en 2018 sur les revenus ont été revus, ce qui, mécaniquement, réduit très légèrement le montant de l'impôt dû. La loi de finances pour 2018 procède également à la revalorisation de différents plafonds résultant de l'application du quotient familial et de l'abattement sur le revenu imposable accordé aux parents rattachant à leur foyer fiscal des enfants mariés ou chargés de famille.

Année « blanche » ou « grise » ?

Avec la mise en place du  prélèvement à la source, l'imposition des salaires perçus pendant l'année de transition (désormais 2018) sera effacée par un mécanisme de crédit d'impôt (CIMR). Même si leur montant ou leur fréquence s'avèrent exceptionnels, rien ne permet d'exclure par principe du bénéfice de cette mesure les bonus et les primes.

Les revenus exonérés

Les revenus suivants ne sont pas soumis à l’imposition :

  • Les allocations familiales et sociales ne supportent pas d'impôt sur le revenu.
  • La participation de l'employeur à l'acquisition de titres de restaurant (dans la limite de 5,43 euros par titre pour 2017) ou de Chèques-Vacances (dans la limite d'un SMIC mensuel).

  • L’aide financière versée au titre des services à la personne, soit directement, soit au moyen de chèques emploi-service universels (Cesu) préfinancés.

  • La prise en charge par l'employeur des titres d'abonnement de transports publics dans la limite de 50 % de l'abonnement.

Les revenus de certains livrets sont également exonérés d'impôts : Livret A, LDD, LEP et, sur une certaine durée PEL et CEL.

Certaines plus-values sont exonérées, peu importe la durée de détention, comme la cession de la résidence principale, ou les biens immobiliers dont la valeur est inférieure à 15 000 euros. D'autres, comme les plus-values immobilières, sont exonérées, grâce à l'application d'abattement pour durée de détention, après 22 ans de détention pour l'impôt sur le revenu et 30 ans pour les prélèvements sociaux.

(Les Echos, Marie-Christine Sonkin, Christophe Frionnet, mars 2018)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.