Impôts : de nombreux changements en 2019

Impôts : de nombreux changements en 2019
Mercredi 24 octobre 2018

Côté impôts, de nombreuses innovations lancées précédemment verront le jour cette année.

Prélèvement à la source

Nous vous l’avons assez répété, le prélèvement à la source débutera au 1er janvier 2019. Désormais, vous devrez prévenir l'administration fiscale dans un délai de soixante jours en cas de changement de situation familiale. Mariage, pacs, naissance… Chaque nouvelle étape de votre vie induira un changement de votre taux de prélèvement. Afin que ce taux soit à jour en janvier 2019, n’hésitez pas à informer l’administration de tout changement qui aurait lieu en 2018.

Barème de l'impôt

Le projet de loi de finances prévoit de revaloriser de 1,6 % les tranches de revenus du barème de l'impôt sur le revenu ainsi que les seuils associés. Résultat : à revenus constants, le contribuable verra le montant de son impôt légèrement baisser du fait de la réévaluation des tranches en fonction de l'inflation.

Réductions et crédits d'impôt

Les bénéficiaires de certains crédits et réductions d'impôt recevront le 15 janvier 2019 une avance de 60% de la somme perçue en 2018. Sont concernés les crédits et de réductions d'impôt liés au service à la personne, à l’hébergement en Ehpad, aux investissements locatifs (comme le dispositif Bouvard), aux dons aux œuvres et cotisations syndicales. Cependant, si votre crédit d'impôt baisse en 2018, l'avance reçue devra être régularisée en 2019.

Taxe d'habitation

Suite à la réforme de la taxe d'habitation, celle-ci baissera progressivement à partir de 2018, jusqu’à être totalement supprimée en 2020 pour 80 % des Français. Si vous faites partie de ces 80%, vous paierez 30% de moins en 2018. Ce dégrèvement dépend du montant de votre revenu fiscal de référence ainsi que de votre quotient familial. Bonne nouvelle pour les 20 % des ménages qui se situent au-dessus des seuils prévus, leur taxe d’habitation devrait elle aussi être supprimée d’ici 2021.

Flat tax pour les plus-values de valeurs mobilières

Cette mesure de 2018 fera ses premiers effets en 2019. En effet, les plus-values de cession de valeurs mobilières réalisées à compter du 1er janvier 2018 pourront bénéficier de la flat tax au taux unique de 30 %. Ce taux s'appliquera sur le montant net de la plus-value et aucun abattement pour durée de détention ne sera possible.

« Exit tax »

L'actuel dispositif sera remplacé par un système d'imposition des plus-values latentes sur les titres et valeurs mobilières sur les résidents Français qui cèdent leurs titres moins de deux ans après leur départ du territoire national.

Assouplissement du « pacte Dutreil »

Avec la loi Pacte, l'exonération partielle des droits de mutation ne sera plus entièrement remise en cause en cas de cession entre héritiers ou donataires en cours de pacte. Les modalités d'apport des titres à une société holding seront assouplies. Enfin, l'obligation de déclaration administrative actuelle sera supprimée.
2019 sera bien l’année du changement pour vos impôts !

(Les Echos, Marie-Christine Sonkin, 4 octobre 2018)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.