Investisseurs immobilier, une hausse des taux peut-elle être une bonne nouvelle ?

Investisseurs immobilier, une hausse des taux peut-elle être une bonne nouvelle ?
Mercredi 31 mai 2017

La hausse des taux d’intérêt est, la plupart du temps, une mauvaise nouvelle pour les personnes désirant acheter leur logement à crédit, mais ce n’est pourtant pas toujours le cas.

Faut-il se précipiter pour finaliser son acquisition ?


La hausse du taux de crédit peut, au final, se traduire par une baisse des prix à venir. Selon Sébastien de Lafond, dirigeant de Meilleursagents.com, « les prix de l’immobilier diminuent de 10% quand le taux du crédit monte de 1%. C’est un mouvement naturel, car les prix s’adaptent au pouvoir d’achat des acquéreurs ». Se dépêcher pour acheter aujourd’hui permettrait, certes, d’obtenir des conditions de crédit plus favorables que demain, mais cela peut aussi conduire à payer le bien convoité plus cher et, finalement, à dépenser autant.

En pratique, le mécanisme n’est cependant pas automatique : « Dans les secteurs tendus où il existe un excédent de demande par rapport à l’offre, les vendeurs sont en position de force et ne baisseront pas forcément leurs prix dans ces proportions », précise Sébastien de Lafond. Tout dépend aussi de la nature du logement. Dans le neuf, contrairement à l’ancien, les prix dépendent principalement du coût de la construction, et il y a donc peu d’espoir de les voir baisser en fonction de l’évolution du coût du crédit.


Les investisseurs doivent-ils revoir leurs stratégies ?

Pour les investisseurs, l’équation est quasiment identique, mais l’impact d’une hausse du coût du crédit est moins important. En effet, si l’emprunteur doit faire face à des mensualités supérieures il bénéficie, en contrepartie, d’une déduction fiscale sur les intérêts. La hausse des taux n’est pas un frein à l’investissement locatif, sous réserve d’avoir un projet situé dans une zone non tendue, où les prix sont susceptibles de diminuer si les taux augmentent.


Et si vous n’avez pas besoin de recourir au crédit ?
Avec la légère reprise de l’inflation, les investisseurs devraient pouvoir bénéficier à nouveau de hausses de loyers et améliorer la rentabilité de leur placement immobilier. Dans de telles conditions, les grands vainqueurs pourraient être ceux qui disposent d’un capital suffisant pour acheter sans emprunt, puisqu’ils profiteraient d’une baisse du prix de l’immobilier, sans avoir à supporter l’augmentation des taux du crédit !


(Le Figaro, Frédéric Durand-Bazin, 6-7 mai 2017)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.