Le taux du Livret A sera bien maintenu à 0,75 %

Le taux du Livret A sera bien maintenu à 0,75 %
Jeudi 21 juillet 2016

Malgré la faible inflation, la rémunération du Livret A reste inchangée. Le PEL va voir son rendement annuel ramené de 1,5 % à 1 %.


À nouveau gouverneur, nouvelle approche du Livret A. Dans un numéro de communication inédit, la Banque de France et Bercy ont joué les équilibristes avec les produits d'épargne favoris des Français. Concernant le Livret A, les deux institutions ont joué la partition attendue. Sans surprise, son taux de rémunération annuel, actuellement fixé à 0,75 % sera maintenu à ce niveau au 1er août alors qu'une application de la formule de calcul automatique - basée sur le niveau de l'inflation et les taux de marché Eonia et Euribor 3 mois - aurait entraîné une diminution à 0,50 %.

Anomalie de marché

Mais en échange, François Villeroy de Galhau a instauré une « forward guidance » inédite pour le Livret A, comme pourrait le faire le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, pour les taux directeurs. L'exécutif a ainsi accepté de maintenir le taux au même niveau au-delà du 1er février 2017, prochaine période de révision habituelle. Plus encore, la formule de calcul du taux va faire l'objet « d’une adaptation limitée » pour assurer le meilleur équilibre entre deux objectifs : « bon financement du logement social, maintien d'une protection contre l'inflation. Elle permettrait également de réduire la volatilité du taux du Livret A », précise la Banque de France. En effet, la rémunération actuelle du bas de laine des Français en fait une ressource trop coûteuse pour les organismes HLM.

Le ton s'est, en outre, nettement durci sur l'autre volet de l'épargne réglementée : le plan d'épargne logement (PEL) va voir son rendement annuel ramené de 1,5 % à 1 % pour les livrets ouverts à compter du 1er août prochain. Une façon de résorber ce qui était considéré jusqu'alors comme une autre anomalie de marché. « Ceci contribuerait à soutenir la croissance et l'emploi en allégeant le coût des nouveaux crédits », précise la Banque de France.

En effet, les plans ouverts avant le 1er février 2015 offraient - et offrent toujours à leurs heureux propriétaires - une rémunération annuelle de 2,50 %. Les épargnants ne s'y sont d'ailleurs pas trompés : alors que la collecte du Livret A - malgré un récent rebond - fléchit, celle de l'épargne logement est très dynamique. La décision du gouvernement pourrait sans doute inverser le mouvement. Néanmoins, à moins d'un an de l'élection présidentielle, le gouvernement s'évite une mesure plus impopulaire encore vis-à-vis du Livret A. Le passage historique sous la barre de 1 % à l'été 2015, avait provoqué une désaffection des épargnants pour ce produit qui a, depuis, perdu 6,23 milliards d'euros. Les Français ont préféré placer leurs économies sur des produits plus rémunérateurs comme les assurances-vie.

Il reste à savoir si le toilettage du calcul du taux du Livret A promis réussira à protéger les ménages modestes sans peser sur le financement du logement social ni court-circuiter la politique monétaire européenne. Une gageure.

(Les Échos - Edouard Lederer – 20 Juillet 2016)
NDLR : Le taux du livret est certes maintenu, mais il reste faible.  Il est important de se réfugier vers des valeurs stables, avec de forts rendements, comme la Location en Meublé Non Professionnel (LMNP). Avec le Groupe Réside Études, l’investissement en résidences services peut vous rapporter jusqu’à 4,25 % HT/HT (1) de revenus indexés. Le plus du Groupe est la garantie de ces revenus locatifs protégeant parfaitement les propriétaires de tous les risques : les loyers sont versés régulièrement conformément au bail de neuf ans signé avec le Groupe Réside Etudes et ses filiales. En fonction de la situation, l’investisseur peut choisir l’option amortissement ou Censi-Bouvard.


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.