Les appartements avec services hôteliers se portent comme un charme à Valenciennes

Les appartements avec services hôteliers se portent comme un charme à Valenciennes
Lundi 13 juillet 2015

L’enseigne Residhome est présente à Valenciennes depuis le 11 septembre 2012 et le concept « appart-hôtel » séduit de plus en plus. Pourtant située juste en face de l’hôtel en train de naître dans les murs de l’ancien hôpital du Hainaut, la résidence ne fait aucun complexe. Mieux, elle attend avec appétence l’arrivée du centre des congrès de Valenciennes Métropole, à un saut de puce de là.

Une petite affiche interpelle sur le pas de la porte de Residhome, boulevard Harpignies : on y souligne la proximité de la résidence et de Lille… pour la braderie. « Et oui : nous sommes à six minutes de la gare, moins d’une demi-heure de train du centre de Lille. Pour la braderie, là-bas, tout est complet, les gens viennent donc ici », se réjouit Juliette Lalin, adjointe de la directrice de Residhome à Valenciennes. Si la jeune femme a le sourire à la dimension de son dynamisme et de celui de son équipe, c’est tout simplement parce que depuis l’ouverture de l’établissement la fréquentation est en constante augmentation. +10 % en 2013, + 11 % en 2014, au moins autant en 2015 « à en juger les résultats du début d’année ». « Au début, il nous a fallu expliquer le concept peu ou pas connu dans le Valenciennois. Nous proposons un service hôtelier, bien entendu, mais chacun des soixante et onze studios dispose d’une cuisine, ce qui permet de prendre les repas comme on le souhaite », complète Juliette Lalin. S’il est possible de prendre un petit-déjeuner dans une salle dédiée au rez-de-chaussée, l’établissement ne propose pas de restauration. « Beaucoup de nos clients aiment manger avec leurs amis ou leurs collègues à l’extérieur, mais ils apprécient aussi de pouvoir se poser et se préparer quelque chose dans le studio ».

Le concept a rapidement conquis des clients dans le monde des affaires et de l’industrie où l’on accueille régulièrement personnels et intervenants qui viennent d’autres régions ou de l’étranger. Et si le taux moyen d’occupation est de 4,58 nuits, les longs séjours pour lesquels un tarif dégressif est proposé à partir de vingt-huit nuits consécutives, sont en augmentation nette. « Ceci explique que le week-end nous avons une vingtaine de studios occupés, mais nous travaillons également étroitement avec l’office de tourisme pour faire venir une clientèle à Valenciennes pour le tourisme ou des activités ponctuelles ». Un exemple tout frais : la Frappadingue organisée au Quesnoy ce dimanche ; l’offre hôtelière étant très faible dans cette partie de l’Avesnois, des participants ont opté pour un logement à Valenciennes. Hôtel ou apparthôtel. « Car il y a de la place pour tout le monde ! », ajoute Juliette Lalin.

(lavoixdunord.fr – Martine Kaczmarek – le 12 juin 2015)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.