Livret A, énergie, transports... Ce qui change au mois d'août pour votre budget

Livret A, énergie, transports... Ce qui change au mois d'août pour votre budget
Vendredi 11 août 2017

Aucun gros bouleversement ne s'est produit au mois d'août pour le budget des particuliers. Mais une somme de petites choses tout de même.
 
 
Le livret A gelé
 
Le livret A aurait dû vous rapporter plus dès le 1er août (1%) si le gouvernement avait appliqué la nouvelle formule de calcul censée « protéger les épargnants de l'inflation ». Il en a décidé autrement : le livret A continue à ne rapporter que 0,75%, comme c'est le cas depuis deux ans. Soit, inflation déduite (+0,7% sur 12 mois à fin juin 2017), seulement 0,05% ! 
 
Le rendement du livret de développement durable et solidaire (LDDS), calqué sur celui du livret A, n'a pas bougé  non plus, tout comme celui du livret Bleu. Si l'inflation poursuit son ascension, ces placements plébiscités pour leur liquidité et leurs intérêts non fiscalisés afficheront un rendement négatif cette année !
 
Le prix du gaz en baisse
 
Les tarifs règlementés du gaz baissent une nouvelle fois. En août, le repli a été de -0,8% sur les factures, annoncé par la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Dans le détail, les plus gros consommateurs ont bénéficié d'une hausse plus marquée que les petits : -0,8 % pour ceux qui se chauffent au gaz, -0,5 % pour les familles qui l'utilisent pour la cuisson et l'eau chaude, et, enfin, -0,3 % pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson. 
 
En juillet dernier, le repli avait été plus marqué : -4,3%. Les tarifs règlementés du gaz, fixés par les pouvoir publics et que seul Engie a le droit de commercialiser, vont devoir disparaître, car ils viennent d'être jugés contraires au droit de l'Union européenne par le Conseil d'État.
 
L'électricité plus chère
 
Après un reflux exceptionnel l'an dernier, le tarif règlementé de l'électricité (les fameux Tarifs bleus pour les particuliers et les petites entreprises) a progressé de 1,7% dès le 1er août. Plusieurs facteurs concourent à cette hausse : les prix de marchés pour un tiers (l'hiver dernier a été froid et les sources d'approvisionnement plus coûteuses) ; le reste du rattrapage du gel des tarifs imposé par le gouvernement entre 2012 et 2013 (retoqué et déjà payé en partie par les consommateurs) et, enfin, la hausse du tarif d'acheminement, le Turpe. Appliqué principalement par EDF (aux côtés d'entreprises locales de distribution), ce tarif règlementé concerne plus de 27 millions de foyers. 
 
Les transports collectifs augmentent pour les Franciliens
 
Le tarif du Pass Navigo, qui permet de se déplacer en illimité dans les transports en commun de la Région Ile-de-France, a augmenté de 73 à 75,20 euros par mois dès le 1er août (+3 euros l'an dernier). Même trajectoire pour le carnet de 10 tickets qui gagne, lui, 40 centimes pour passer de 14,50 à 14,90 euros. Pas de changement, en revanche, pour le prix du ticket T+ vendu à l'unité, qui reste à 1,90 euro. 
 
Impôts sur le revenu : les corrections, c'est maintenant
 
Le 1er août marque l'ouverture du service de télécorrection des déclarations de revenus sur le site impots.gouv.fr. Réservé aux contribuables ayant déclaré leurs revenus en ligne, ce service permet de rectifier des erreurs ou des oublis qui ont un impact sur le montant de l'impôt dû, par exemple l'omission de charges déductibles (pension alimentaire, cotisation d'épargne retraite...), de loyers tirés de locations saisonnière, etc. 
 
Les corrections en ligne sont possibles jusqu'au 19 décembre 2017. Les contribuables ayant opté pour la déclaration papier n'ont pas d'autre choix que de remplir à nouveau une déclaration et l'envoyer à leur centre des finances publiques pour rectifier leur(s) erreur(s). 



 
(L’Express Votre Argent, Elodie Toustou, 31 juillet 2017)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.