Location meublée : changement fiscal en vue en 2018

Location meublée : changement fiscal en vue en 2018
Mercredi 8 novembre 2017

Le projet de loi de Finances pour 2018 projette d'augmenter les seuils du régime micro-BIC. Les bailleurs louant un bien meublé doivent-ils opter pour ce régime ?

Considérée comme moins contraignante et plus rentable que la location nue classique, la location meublée a le vent en poupe auprès des propriétaires bailleurs. Fiscalement parlant, le régime s'appliquant aux revenus issus de la location diffère selon le type de location pratiqué : les loyers perçus dans le cadre de la location meublée doivent être déclarés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), alors que ceux de la location vide sont des revenus fonciers. « Dans les deux cas, on peut choisir entre le régime réel ou le régime simplifié, micro-BIC ou micro-foncier », rappelle Eric Ninu, directeur commercial d'iSélection.

De nouveaux seuils pour le micro-BIC

À partir de l'an prochain, de nouvelles dispositions devraient s'appliquer. L'article 10 du projet de loi de Finances pour 2018 prévoit en effet d'augmenter significativement les plafonds de chiffre d'affaires ou de recettes du régime simplifié micro-BIC. Objectif annoncé par le gouvernement : simplifier la vie des entrepreneurs, qu'ils soient artisans, commerçants ou professions libérales. Conséquence : pour les loueurs en meublés, le seuil passerait ainsi de 33 200 euros à 70 000 euros par an pour les locations meublées hors locations saisonnières classées.


 (L’Express, Sophie Fichepain, 18 octobre 2017)



NDLR :
Avec le Groupe Réside Études vous pouvez bénéficier du régime micro-BIC et de tous ses avantages.
Vous obtiendrez également jusqu’à 4,25 % HT/HT de revenus garantis et serez parfaitement protégé de tous les risques, les loyers étant versés que le bien soit occupé ou non. De plus, avec le statut avantageux de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), les recettes ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu, ni aux prélèvements sociaux pendant de nombreuses années. Vous récupérez aussi le montant de la TVA dont le taux est de 20 %.

Avec 28 ans d’expertise, le Groupe Réside Études gère plus de 27 000 logements et plus de 20 000 investisseurs privés lui font déjà confiance.


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.