Loueur en meublé : une déduction supplémentaire

Loueur en meublé : une déduction supplémentaire
Mercredi 31 mai 2017

Parmi les dispositifs de défiscalisation existants, devenir loueur en meublé apparaît comme un choix judicieux pour un investissement dans l’immobilier.

Ceux qui souhaitent se constituer un patrimoine dans la pierre en allégeant leur fiscalité peuvent acheter des biens via un dispositif de défiscalisation. Il en existe plusieurs qui permettent de réduire le montant de l’impôt sur le revenu ou de minorer sa base taxable. Parmi eux, loueur meublé apparaît comme une solution rentable.

Les personnes fortement fiscalisées ont intérêt à louer tout ou partie de leur patrimoine immobilier en meublé. Attention, il s’agit de bail de longue durée : un an au minimum (neuf mois pour les locataires étudiants). En optant pour le régime fiscal réel, le propriétaire en meublé profite chaque année du mécanisme de l’amortissement. « Il permet de déduire une partie de la valeur du bien, mais aussi de celle du mobilier, en plus des intérêts d’emprunts, travaux et charges liées à l’exploitation du logement », ajoute Christophe Chaillet, directeur de l’ingénierie patrimoniale chez HSBC France.

Avantages : un bon moyen de louer de petites surfaces bien placées en centre-ville à des prix un peu supérieurs au marché, avec une fiscalité attrayante à la clé.

Inconvénients : la demande de meublé se limite aux grandes villes, pôles d’affaires et secteurs étudiants.



(Le Monde, M. PE., 4 mai 2017)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.