Pourquoi les rendements de l’assurance-vie vont passer sous les 2 % cette année ?

Pourquoi les rendements de l’assurance-vie vont passer sous les 2 % cette année ?
Vendredi 20 janvier 2017

Le rendement moyen des fonds en euros au titre de 2016 est attendu sous les 2 %, les baisses tournant en général autour de 40 points de base. Face au contexte persistant de taux bas et aux appels à la prudence de leur superviseur, les assureurs-vie ont renforcé leurs réserves.

 
Cette fois, la baisse s'annonce franche. À quelques exceptions près, les contrats d'assurance-vie en euros vont beaucoup moins rapporter en 2016 qu'en 2015. Les annonces de taux de rendement, qui se multiplient ces derniers jours, font ainsi ressortir un net fléchissement des rémunérations servies au titre de 2016. C'est en particulier le cas à l'Afer, dont le taux dévoilé jeudi, toujours vu comme un bon point de repère, a baissé de 40 points de base.


Déjà à 2,27 % pour 2015


Selon toute logique, le rendement moyen du marché, qui était déjà descendu à 2,27 % pour 2015, va passer sous les 2 %. Il est attendu à 1,95 % par Cyrille Chartier-Kastler, président du cabinet Facts & Figures. Pierre-Ignace Bernard, chez McKinsey, table, lui, sur une baisse moyenne de 40 points de base. Certaines compagnies affichent des taux inférieurs ou à peine supérieurs à 2 % : entre 1,20 % et 1,90 % chez Mutavie, la filiale d'assurance-vie de la Macif et de 1,75 % à 2,10 % pour La Mondiale. Comme toujours, le point d'atterrissage final dépendra beaucoup des taux servis par les principaux opérateurs, et tout particulièrement par les acteurs bancaires, qui concentrent la majeure partie des encours de l'assurance-vie. Or, ces derniers ne se classent pas précisément parmi les plus rémunérateurs. Seul bancasseur à avoir pour l'instant communiqué sur le sujet, Sogécap (la compagnie d'assurance-vie du groupe Société Générale) sert un taux de rendement moyen de 1,73 % sur son support en euros.


Tout sauf une surprise


Cette nouvelle érosion des rendements de l'assurance-vie est tout sauf une surprise. Vu le niveau très bas des taux d'intérêt et la forte volatilité des marchés actions en 2016, il était difficile pour les fonds euros de faire des miracles, alors qu'ils sont investis avant tout en obligations, pour être en mesure de rendre à tout moment le capital garanti aux épargnants.



 (Les Echos - Laurent Thévenin - 12 Janvier 2017)


NDLR : Avec cette baisse importante des rendements de l’assurance vie, il est important de se tourner vers des valeurs stables, avec de forts rendements, comme la Location en Meublé Non Professionnel (LMNP). Avec le Groupe Réside Études, l’investissement en résidences services peut vous rapporter jusqu’à 4,25 % HT/HT (1) de revenus indexés. Le plus du Groupe est la garantie de ces revenus locatifs protégeant parfaitement les propriétaires de tous les risques : les loyers sont versés régulièrement conformément au bail de neuf ans signé avec le Groupe Réside Études et ses filiales. En fonction de la situation, l’investisseur peut choisir l’option amortissement ou Censi-Bouvard (2)


(1) Montant HT/HT. Taux proposé au 01/01/2017, selon les stocks disponibles. Revenus nets de charges d'entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par le Groupe Réside Études et ses filiales, hors impôts fonciers et taxe d'ordures ménagères, et dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP). (2) Dans le cadre des dispositions de la Loi de Finances en vigueur. Cette économie d’impôts est applicable pour toute acquisition d’un logement neuf dans une résidence avec services pour étudiants ou pour seniors gérée par le Groupe Réside Études et éligible à ce statut.


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.