Résidences seniors, la recette du succès

Résidences seniors, la recette du succès
Vendredi 15 novembre 2013



Demande soutenue, rentabilité intéressante, fiscalité douce : ce placement est à la mode.



Avec le vieillissement de la population, les besoins en logements adaptés explosent. A mi-chemin entre le maintien à domicile et l’établissement d’hébergement spécialisé, les résidences seniors apparaissent comme une sérieuse alternative. Pour l’investisseur ce type de bien a de quoi séduire : la demande n’est pas près de s’essouffler, la rentabilité oscille en moyenne entre 4% et 4,3% et la fiscalité est avantageuse. Ce produit n’est pas nouveau et s’est développé dans les années 1980, mais à l’époque les frais étaient trop élevés. Aujourd’hui, les concepts sont plus en phase avec la demande.


Les résidences se composent de logements fonctionnels, allant le plus souvent du studio au trois-pièces, meublés et dotés de services (salon de détente, bibliothèque, …) et des prestations payantes (ménage, restauration, aide aux formalités administratives…). Un mode d’habitat qui séduit les retraités.


Fiscalité avantageuse
Le particulier bénéficie du remboursement de la TVA au taux de 19,6% à condition de garder le bien vingt ans. En cas de revente avant, le fisc réclamera les années manquantes. Il est aussi possible d’opter pour l’option Censi-Bouvard et de réduire son impôt sur le revenu de 11% du prix de revient de l’acquisition, dans la limite de 300 000 euros par an sur neuf ans. Soit une économie maximale de 3 666 euros par an. A condition toutefois que la résidence ait reçu l’agrément qualité lié aux services à la personne et que l’investisseur se place en statut « loueur en meublé non professionnel » (LMNP).


Les contraintes ? Vous êtes obligé de confier la gestion du bien à l’exploitant de la résidence pendant neuf ans au moins. L’autre possibilité est de choisir le LMNP seul. Certes, vous n’aurez pas la réduction d’impôt sur neuf ans grâce dispositif Censi-Bouvard, mais vous pourrez amortir l’achat de votre bien sur vos revenus fonciers pendant trente ans.

Avant d’investir, prêter attention à l’emplacement. C’est le critère déterminant, la résidence doit être située dans un centre-ville où l’on peut tout faire à pied ou en transports en commun. A défaut la résidence risque d’avoir des difficultés à trouver des locataires.


Repères
Demande : d’ici à 2060, un Français sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq en 2005, selon l’Insee. Les besoins en logements seniors devraient s’établir à plus de 100 000 biens à fin 2020, selon le Syndicat national des résidences avec services pour ainés.
Rendement : la rentabilité oscille en moyenne entre 4% et 4,3% sur ce type de placement.
Fiscalité : l’investisseur bénéficie d’un remboursement de la TVA au taux de 19,6%. Il peut aussi opter pour le régime fiscal Censi-Bouvard.



NDLR : Dans le cadre de son développement, le Groupe Réside Études s’implique sur le marché des résidences avec services pour seniors pour répondre à la forte demande locative.
Les résidences du Groupe Réside Études proposent aux résidents un large choix de services à la carte et les appartements sont meublés, équipés et prêts à vivre.
Le plus du Groupe est la garantie des revenus locatifs protégeant parfaitement les propriétaires de tous les risques : les loyers sont versés régulièrement conformément au bail de neuf ans signé avec le Groupe Réside Etudes. En fonction de la situation, l’investisseur peut choisir l’option amortissement ou Censi-Bouvard.



(Le Monde. Colette Sabarly. 6 novembre 2013)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.