Retraite : tout ce qui change en 2019

Retraite : tout ce qui change en 2019
Lundi 21 janvier 2019

Fusion Agirc-Arrco, hausse de cotisations, sous-indexation des pensions... L'année 2019 sera riche en changements.

Hausse des cotisations

Pour les fonctionnaires, les cotisations vieillesse augmentent de 0,27 points en janvier, pour atteindre les 10,83 %.

Pour les salariés, la fusion Agirc-Arrco met cadres et non-cadres sur un pied d’égalité. En effet, les cotisations ne dépendent plus que du niveau de salaire. Ainsi deux tranches de cotisations sont créées : 7,87 % pour les salariés gagnant moins de 3 377 € par mois en 2019, et 21,59 % pour les personnes gagnant entre 3 377 € et 27 016 €.

Fusion Agirc-Arrco

Suite à la fusion des régimes complémentaires Agirc et Arrco, les points déjà accumulés sont convertis en points Agirc-Arrco. Pour les salariés non cadres, aucun changement en perspective. Pour les cadres, un coefficient de conversion est appliqué aux points Agirc.

Également, un dispositif de bonus-malus est mis en place pour les salariés nés après 1957 et qui remplissent les conditions du taux pleins. Un malus de 10 % de minoration : pendant maximum 3 ans s’ils ne souhaitent pas retarder leur départ à la retraite d’au moins 1 an. Au contraire, un bonus est accordé s’ils acceptent de prolonger leur activité : 10 % durant un an pour deux ans de prolongation, 20 % pour trois ans, et 30 % pour quatre ans ou plus.

Annulation partielle de la hausse de CSG

Concernant la hausse de la CSG qui avait beaucoup fait parler d’elle, l'ancien taux plein d’avant 2018 est rétabli pour certaines personnes. En effet, les retraités gagnant moins de 2 000 € nets par mois se verront appliquer un taux de 6,6 %.

Augmentation des pensions et du minimum vieillesse

Au 1er janvier 2019, une hausse de 0,3 % a été appliquée aux pensions de base et pensions complémentaires des artisans, commerçants et agents non-titulaires de la fonction publique. Une sous-indexation qui ne compense pas l'inflation. Les pensions complémentaires des salariés du privé ont, quant à elles, augmenté de 0,6 % au 1er novembre 2018.

L'Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ex-minimum vieillesse) bénéficie quant à elle d'une revalorisation exceptionnelle de 35 €, portant le montant maximal percevable par une personne vivant seule à 868,20 €. Une hausse de 35 € est également prévue pour 2020.

Nouveau plafond pour les pensions de réversion

Pour bénéficier d’une pension de réversion du régime général, il faudra dorénavant se trouver sous un nouveau plafond de ressources. Le montant n’a pas encore été communiqué, mais il devrait être de 20 862,40 € pour une personne vivant seule.

(L’Express, Aurélie Blondel, 2 janvier 2019)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Pour un investissement, contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.