Retraite : vers un report du malus ?

Retraite : vers un report du malus ?
Vendredi 25 janvier 2019

Jean-Claude Barbou, président de l’Agirc-Arrco, souhaite que le malus en vigueur depuis le 1er janvier soit reporté.

Depuis le 1er janvier, une personne partant à la retraite alors qu'elle a tous ses trimestres subit un malus de 10% sur sa pension complémentaire pendant trois ans. Pour éviter cela, elle doit décaler sa retraite d'un an. À l’inverse, un bonus est appliqué durant un an à ceux qui reportent leur départ d'au moins deux ans.

Mais le président de l'Agirc-Arrco souhaite le report d'un an de cette mesure. Pourquoi ? L’accord prévu entre les organisations syndicales et patronales en 2015 prévoyait d'épargner les plus modestes. Ainsi, les retraités exonérés de CSG devaient échapper totalement à cet abattement, et ceux concernés par un taux réduit de CSG devaient recevoir un demi-malus de 5%.

Cependant, dans quelques mois, un nouveau taux de CSG sur les pensions sera créé. Quel malus appliquer à ce nouveau taux « Macron » à 6,6 % ? Est-il considéré comme un taux normal ou comme un second taux réduit ? Aucune réponse n’a encore été donnée.

(L’Express, Aurélie Blondel, 11 janvier 2019)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.