Sondage : 56% des Français approuvent la mobilisation sur les retraites

Sondage : 56% des Français approuvent la mobilisation sur les retraites
Mardi 10 septembre 2013

Quatre syndicats - CGT, FO, FSU, Solidaires - appellent les salariés à faire grève et à manifester mardi contre la réforme des retraites et pour les salaires. À priori, la mobilisation s'annonce relativement faible en raison de l'absence de la CFDT, de la CFTC et de la CGC qui approuvent la réforme des retraites dont le projet de loi doit être présenté en Conseil des ministres le 18 septembre et examiné  par les députés durant la semaine du 7 octobre.

Les perturbations à la SNCF comme à la RATP devraient être limitées. Le gouvernement s'affiche confiant. Pourtant une majorité de Français (56%) déclarent soutenir la mobilisation de mardi, selon un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale publié lundi*. Ils ne sont que 41% à y être opposés (3% ne se prononcent pas). Le secrétaire général de la CGT a tenu lundi son dernier meeting devant les siens à Lyon, pour une mobilisation maximale mardi. 

Le système par répartition plébiscité. Les Français sont aussi majoritairement (56%) favorables au système de retraites par répartition actuel où les actifs cotisent pour les retraités, de préférence à un système par capitalisation où chacun épargne pour son propre compte (41%). 3% sont sans opinion. Pour autant, les sondés sont pessimistes sur l'avenir de ce système : 62% d'entre eux pensent qu'il n'existera «certainement ou probablement» plus dans une quarantaine d'années. Seuls 35% sont d'un avis contraire. 3% ne se prononcent pas.
 
Un autre sondage réalisé pour « l'Humanité » révèle que huit Français sur dix (81%) seraient inquiets pour leur retraite, un tiers des sondés (32%) se disant même « très inquiets ».

Parmi les solutions envisagées pour financer le régime par répartition, les Français plébiscitent (73%) la convergence vers un régime unique des différents régimes de retraite en fusionnant le régime privé, celui des fonctionnaires et les régimes spéciaux. Seuls 47% d'entre eux approuvent une hausse de la durée de cotisation jusqu'à 43 ans (50% sont contre), 41% le recul de l'âge légal de départ à 65 ans au lieu de 62. Mais 56% des personnes interrogées rejettent cette idée.

Thierry Lepaon mobilise ses troupes à Lyon. Le secrétaire général de la CGT a terminé lundi soir à Lyon sa tournée de mobilisation pour mardi en escomptant « sans doute un vrai succès ». Devant quelques 900 personnes, il a souligné qu'un « Smic à 1.700 euros est réaliste ». « C'est le 5ème meeting du genre. Tous ont connu un réel succès et on aura mobilisé près de 10.000 militants en une semaine avant ces grandes manifestations de mardi », s'est-il réjoui. Pour lui, l'appel à faire grève et à manifester mardi contre la réforme des retraites et pour les salaires, première grande mobilisation de la rentrée, était « un signe fort ».


Une « conférence citoyenne » organisée par Bartolone
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), organise mercredi soir «une conférence citoyenne« sur le projet de réforme des retraites, examiné par les députés à partir du 7 octobre. Lors de cet événement, seront présentés les résultats d'une étude qualitative de l'Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès menée auprès d'un panel de citoyens représentatifs sur « l'état de l'opinion au cours du débat sur la réforme des retraites », précise la présidence dans un communiqué. « À l'issue de la révélation des résultats de l'enquête, une discussion entre parlementaires et citoyens s'engagera sur la question des retraites, en amont de l'arrivée au Parlement du projet de loi leur étant consacré », ajoute le communiqué.


*Ce sondage a été réalisé en ligne du 6 au 9 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.935 personnes majeures (méthode des quotas).

 (Le Parisien – 9 septembre 2013)


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Contactez-nous

Vous souhaitez plus d'informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou sur le Groupe Réside Études et vous cherchez des conseils personnalisés ?

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.