VILLES MOYENNES : LA CLÉ DE L’IMMOBILIER DE DEMAIN ?

VILLES MOYENNES : LA CLÉ DE L’IMMOBILIER DE DEMAIN ?
Jeudi 1 juillet 2021

LA BRÈVE RÉSIDE ÉTUDES

Mis à jour le 18 juin à 11H

_____

Qu’il s’agisse de la réalisation d’un projet préexistant ou d’une opportunité saisie après avoir pu mettre de l’argent de côté durant cette longue période de contraintes sanitaires, de plus en plus de Français saisissent leur chance d’acquérir de l’immobilier locatif dans un marché fortement bouleversé.

Si les maisons individuelles avec jardin sont plébiscitées dans les sondages pour les familles cherchant leur résidence principale, le marché locatif de plus petites surfaces à destination notamment des étudiants et des retraités n’est pas en reste en termes de recherche d’une meilleure qualité de vie.

Là où, quelques décennies plus tôt, ce sont les grands centres urbains sur la capitale et les grandes métropoles régionales qui tiraient leur épingle du jeu, il semble en effet qu’on assiste, au sortir d’interminables mois de confinement, à une sorte de « revanche » des villes « préfectorales » de moins de 200.000 habitants.

C’est en tout cas ce qu’illustrent les chiffres sur ce marché devenu ultra-dynamique dans l’ancien avec un hausse de 18 % des ventes de maisons, de 12 % des appartements et une augmentation de prix moyenne de 4 % sur un an.

Et le secteur du neuf devrait même surperformer, surfant sur son atout d’adaptabilité à de nouveaux incontournables tels que loggia, balcons ou terrasses, y compris sur de petites surfaces.

Certes les projets en neuf ou rénovation sur les grandes villes resteront intéressants car on n’y assiste pas à un effondrement de marché mais plutôt à une correction comme le dénote l’allongement de délais de vente passés à 18 jours à Paris quand ils diminuent à 10 jours en province.

Mais les particuliers envisageant une acquisition en immobilier locatif géré devraient encore mieux tirer leur épingle du jeu en ciblant des programmes situés dans des villes moyennes ou gravitant autour de métropoles régionales où les promoteurs pourront à la fois gagner en surface et en espaces extérieurs.

#labreveresideetudes

#investiravecresideetudes

#villesmoyennes

#immobilierdedemain

_________

Régulièrement, RE´SIDE E´TUDES profite d’un point d’actualité´ pour ouvrir le débat et informer ses clients et prospects investisseurs.

Ces brèves et articles ne constituent pas forcément l’expression ou le reflet des positions ou opinions propres de l’entreprise.

_____


Pour aller plus loin :

  • Article «Immobilier : les villes moyennes confirment leur dynamisme» par Elsa Dicharry dans LES ECHOS du 15 juin 2021

https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/immobilier-les-villes-moyennes-confirment-leur-dynamisme-1323753#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_lec_18h&utm_content=20210615&xtor=EPR-5020-[20210615]

  • Article «Immobilier locatif : faut-il encore investir à Paris ?» par Anne-Sophie Vion dans LES ECHOS du 6 mai 2021

https://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/immobilier-locatif-faut-il-encore-investir-a-paris-1312813

  • Article «Emploi : La Roche-sur-Yon, Vannes… la revanche des villes à taille humaine» par Maxime François dans LE PARISIEN du 29 avril 2021

https://www.leparisien.fr/economie/emploi/emploi-la-roche-sur-yon-vannes-la-revanche-des-villes-a-taille-humaine-29-04-2021-2XWEOGPWHFC7NDLN5EA3LJJCKM.php


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ?
Partagez-le !


Pour un investissement, contactez-nous

Vous souhaitez plus d’informations sur nos programmes, les dispositifs fiscaux ou faire un bilan patrimonial ? Contactez-nous !

Par mail ou par téléphone, prenez contact avec un conseiller qui vous écoutera et vous accompagnera dans votre réflexion d'investissement.